Covid-19 : quel plan de soutien pour les entreprises technologiques ? (investissements, prêts et aides publiques)

Pour soutenir les entreprises technologiques impactées par la crise sanitaire du Covid-19, le Gouvernement a annoncé le 5 juin 2020 un plan pour soutenir leur développement et leur innovation. Investissements, prêts et aides publiques : Sogedev revient sur ces dispositifs exceptionnels !

Dès le mois de mars 2020, le Gouvernement a annoncé une enveloppe budgétaire de 4 milliards d’euros destinée aux start-ups. Pour compléter cette mesure, le ministère de l’Economie et des Finances annonce un nouveau plan de soutien constitué en 5 volets.

« Grâce aux femmes et aux hommes de la French Tech, la France dispose désormais de l’un des écosystèmes d’innovation les plus dynamiques du monde. Ne pas le soutenir pourrait mettre un coup d’arrêt à son essor et remettre en cause le développement de technologies dont les cycles de mise sur le marché sont très longs, comme les biotechnologies. Aussi, préserver ce vivier d’innovations doit être notre priorité. » Bruno Le Maire (Ministre de L’Economie et des finances) et Cédric O. (Secrétaire d’Etat chargé du Numérique)

1. Le lancement d’un fonds French Tech Souveraineté

Géré par Bpifrance, un fonds d’investissement d’un montant de 150 millions d’euros est mis en place pour soutenir deux types de structure face à la concurrence internationale : les entreprises technologiques françaises qui développent des technologies d’avenir et les start-ups à tout stade de développement. L’enveloppe budgétaire pourra atteindre 500 millions d’euros d’ici 2021 pour faire face aux besoins de ces acteurs majeurs de la technologie française.


2. Des mesures pour financer l’innovation des start-ups existantes

Le Gouvernement annonce une série de mesures d’un montant total de 335 millions d’euros pour répondre aux difficultés actuelles des start-ups à financer leurs projets malgré leur haut potentiel de développement.

  • Le rehaussement du fonds French Tech Bridge à une enveloppe totale de 160 millions d’euros (initialement à 80 millions d’euros) pour permettre de financer les bridges entre deux levées de fonds,
  • Le lancement d’une offre de prêts d’un montant de 100 millions d’euros, accordés par Bpifrance pour les start-ups en difficulté non éligibles au PGE (Prêt Garanti par l’Etat),
  • Le renforcement du fonds d’investissement PSIM (Programme de Soutien à l’Innovation Majeure) avec un rechargement de 120 millions d’euros pour accompagner les start-ups lauréates du Concours mondial d’innovation,
  • L’augmentation de la dotation du Concours d’innovation (i-Nov) pour une enveloppe totale de 80 millions d’euros (au lieu de 60 millions d’euros) afin de soutenir les projets ralentis par la crise,
  • Le lancement d’une nouvelle vague de Challenges IA d’un montant de 15 millions d’euros pour soutenir les entreprises spécialisées dans l’intelligence artificielle.

3. Des mesures pour inciter à la création de nouvelles start-ups

À la suite du plan Deep Tech mis en place par Bpifrance, le Gouvernement souhaite également accompagner l’incubation de nouvelles start-ups afin de soutenir l’émergence de nouveaux projets technologiques.

  • Déblocage de 65 millions d’euros en faveur de 4 sociétés d’accélération du transfert de technologie (SATT) afin de valoriser les résultats de la recherche académique,
  • Lancement d’une 2ème vague d’appel à projets à destination de programmes d’accompagnement deep tech, pour un montant de 15 millions d’euros,
  • Création du fonds d’investissement French Tech Accélération n°2 pour soutenir la création et le développement d’incubateurs et accélérateurs de start-ups technologiques avec une enveloppe de 100 millions d’euros.

4. Un appel à contribution auprès du grand public et des entreprises pour faciliter les usages numériques

Face aux nouveaux usages des français en matière de numérique liés à cette période (télétravail, achats en ligne, communication à distance…), le Gouvernement souhaite recenser les mesures et nouvelles dispositions à adopter ou développer. Le grand public et les entreprises sont donc appelés à remonter leurs propositions d’ici le 31 juillet afin d’alimenter un projet de loi qui sera soumis d’ici fin 2020 au Parlement. L’objectif de cet appel à contribution est de permettre de lever des verrous législatifs et réglementaires pour faciliter les usages numériques.


5. Lancement d’une plateforme pour soutenir le recrutement dans les métiers de la Tech

Pour soutenir le recrutement des jeunes diplômés dans les entreprises de la French Tech et la connaissance des carrières dans les start-ups, une plateforme de contenus en ligne ainsi qu’une campagne de communication seront lancés durant l’été 2020. En parallèle, le French Tech Community Fund 2020 financera des initiatives locales pour promouvoir les métiers de la Tech à hauteur d’1 million d’euros. Un appel à projets sera lancé en juillet, avec pour objectif de mettre en avant les publics peu représentés dans l’écosystème.

Pour en savoir plus : Dossier de presse – Plan de soutien aux entreprises technologiques – 5 juin 2020


Avez-vous pensé à faire un diagnostic des aides existantes pour financement vos projets ? Depuis 2002, le cabinet Sogedev accompagne les entreprises (start-ups, PME, ETI…) dans le financement public de leurs projets de R&D (Recherche et Développement), d’innovation, d’investissements ou de développement à l’international.

Pour un diagnostic gracieux, contactez par e-mail Marie Garnier ou remplissez notre formulaire de pré-audit.

appel_sogedev
Documentation_sogedev
preaudit_sogedev

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *