Les ETI innovantes en 2019 : découvrez la nouvelle étude de Bpifrance

Bpifrance Le Lab et la Direction générale des entreprises (DGE) viennent de publier leur 9ème enquête de conjoncture sur l’activité des entreprises de taille intermédiaire (ETI) françaises. L’étude permet d’observer l’évolution de leurs indicateurs de croissance à travers un échantillon représentatif des 3 705 ETI du territoire*. Sogedev vous résume les points clés !

Etude ETI 2019

 

Des indicateurs de croissance favorables pour le développement des ETI

 

  • Une activité majoritairement en croissance : L’enquête confirme que l’année 2019 va une nouvelle fois être placée sous le signe de la croissance pour les ETI nationales. 53 % d’entre elles anticipent une hausse de leur chiffre d’affaires consolidé tandis que 62 % des ETI internationalisées prévoient une hausse de leur activité en 2019. Les PME innovantes étaient également 63 % de plus à prévoir une hausse de leur chiffre d’affaires en 2018 plutôt qu’une baisse (vs 43% pour les « non-innovantes »).

  • Un développement au niveau national et international : Au niveau national, 43 % des ETI envisagent de prendre de nouvelles participations (48 % pour les « innovantes ») et 1 ETI sur 3 a des projets de création de nouvelles filiales (idem pour les « innovantes »), ce qui reste stable par rapport à 2018. Les ETI sont 1 sur 5 à avoir ce même projet ferme à l’étranger, malgré un environnement plus complexe. Les régions privilégiées pour cette nouvelle implantation restent l’Union européenne en première position, puis l’Asie et l’Afrique.
  • Ouvertes à l‘international, les PME innovantes effectuent quant à elle en moyenne 23 % de leur activité à l’étranger, soit 2,5 fois plus que les non-innovantes. Elles sont également 32% à avoir créé au moins une filiale en 2018 et ont donc un taux supérieur à la moyenne des ETI qui est de 27%.

  • Le recrutement et la création d’emploi également en progression : Par rapport à 2018, l’emploi au sein des ETI continue de fortement progresser en France et à l’étranger avec un solde d’opinion prévisionnel d’emploi à +35 par rapport à 2018 (+44 pour les ETI innovantes).

 

Qui sont les ETI innovantes ?

 

En 2019, un peu plus d’1 ETI sur 2 est qualifiée d’« innovante ». Contrairement aux ETI internationalisées qui freinent leurs perspectives de croissance, les ETI innovantes souhaitent poursuivre leur politique d’investissement au même rythme que l’année précédente.

 

Ces 3 dernières années, parmi les ETI innovantes :

 

  • 81 % ont financé des frais de Recherche et Développement interne ou externe (recrutement de personnel de R&D compris),
  • 53 % ont déposé un brevet, une marque, un dessin ou un modèle,
  • 33 % ont développé pour le compte de tiers un produit ou procédé nouveau ou significativement amélioré,
  • 25 % ont commercialisé un nouveau produit, un bien, un service ou l’utilisation d’un nouveau procédé de production ou de commercialisation ou encore d’organisation,
  • 19 % ont acquis une licence d’exploitation d’un procédé ou d’une technologie.

Remarque : il faut avoir réalisé au moins l’une de ces 5 mesures pour qu’une ETI soit qualifiée d’innovante.

 

Preuve que l’innovation est porteuse de croissance, les ETI innovantes présentent un indicateur de trésorerie positif (+11% de solde d’opinion en 2019), contrairement à plusieurs catégories d’ETI qui ont vu leur trésorerie se dégrader.

 


Pour découvrir les résultats complets de l’enquête, cliquez-ici !


 

*Méthodologie : enquête réalisée en avril-mai 2019, portant sur un échantillon de 637 entreprises représentatives des 3 705 entreprises de taille intermédiaire (ETI) françaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *